Les stages proposés par le SNEP en 2017-2018

Mis en avant

Voici les deux stages proposés par le SNEP cette année

  • Stage Agir dans mon établissement et mon Conseil d’Administration, les jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2017. Organisé à Uzerche, deux jours pour tout comprendre (en action, avec simulations de CA !) de la DGH, du budget, des droits syndicaux, mais aussi de PPCR (rdv de carrière, classe exceptionnelle, nouvelle grille indiciaire…)….. et, le jeudi soir, des règles du palet breton, du Molkky, des javelots picards, etc. autour d’un verre d’apéro et avant une petite soirée entre collègues 🙂
  • Stage Egalité / Arts du Cirque, les jeudi 1 et vendredi 2 mars 2018. Organisé à Guéret, interviendront entre autres Edith Maruéjouls, géographe spécialisée dans les questions d’égalité dans les espaces publics, et Sophie Gaillard, professeure d’EPS, artiste, spécialisée en arts du cirque.

Tous les détails de ces stages ici : Stages SNEP-FSU 2017-2018

Si vous comptez venir, n’oubliez la double inscription :

Bonne rentrée à tous !

Mis en avant

Une nouvelle rentrée pour beaucoup, une première pour les 16 nouveaux stagiaires EPS accueillis dans notre académie. A tous, le SNEP-FSU vous souhaite une excellente année scolaire !

Et pour bien débuter, n’hésitez pas à nous contacter très rapidement si vous constatez des soucis dans votre emploi du temps (plus de 6h par jour, moins de 24h entre deux séances pour une même classe) ou sur votre forfait UNSS (3h indivisibles ! ).

 

En cette période houleuse politiquement, notre profession a besoin de se rassembler, pour peser sur les décisionnaires. Le SNEP est le seul à porter la voix de la profession sur tous les champs qui nous préoccupent (EPS, Sport Scolaire, métier, carrière, programmes…). Syndiquez-vous dès aujourd’hui ! C’est maintenant possible en ligne ici

Action Aquapolis

Mis en avant

Une trentaine de collègues et de soutiens étaient présents jeudi 31 août pour soutenir l’action que nous avions lancée pour interpeller le Conseil Départemental 87 et le Conseil  Régional Nouvelle Aquitaine sur les difficultés d’accès des élèves du secondaire au Centre Aquatique Aquapolis, à Limoges.

Nous sommes encore dans l’attente d’une réaction de la part de ces deux instances. Elles ne semblent pas dérangées par le fait qu’elles aient financé (pour plusieurs millions d’euros) des équipements qui ne servent pas au Service Public d’éducation car inabordable financièrement pour les établissements du 2nd degré. La faute à une convention qui ne permet pas de couvrir les transports et les entrées sur les dotations EPS (65 euros la ligne d’eau par créneau, faites le calcul sur les cycles pour toutes les classes !)

« Privés de piscine, des centaines d’élèves sur le carreau »

Malgré les diverses interventions du SNEP FSU (communiqués de presse, demandes d’audience, courriers aux collectivités), le bassin d’Aquapolis reste désespérement …. VIDE !!

La mise en Délégation de Service Public à l’entreprise privée Vert Marine a donné lieu à une quasi impossibilité d’accéder à Aquapolis pour les élèves du second degré. A l’exception de deux établissements qui ont fait l’ « effort » sur leur dotation propre (au détriment d’autre chose), les collectivités compétentes refusent de payer l’accès des collégiens et lycéens à Aquapolis, dont le prix s’élève à …..

Cet état de fait, doublé de la fermeture de la piscine de Beaubreuil (dans la précipitation et sans aucune information préalable), ne permet pas d’enseigner la natation dans de bonnes conditions et met les établissements en concurrence.

Du bon usage de l’argent public !

Pourtant, pour la construction d’Aquapolis, le Conseil Départemental a participé à hauteur de 5 millions d’euros et le Conseil régional (ancien limousin) à hauteur de 5.5 millions d’euros. La collectivité responsable de Limoges Métropole a participé à hauteur de 31.3 millions d’euros. Une absence de convention avec le conseil départemental pour les collèges et avec le conseil régional pour les lycées serait à l’origine de ce dysfonctionnement. Par ailleurs, la convention actuelle qui n’intègre que le 1er degré, ne serait revue qu’en 2021 !

Tout ceci révèle, outre le déficit d’accès pour les scolaires, une gestion de l’argent public pour le pour le moins discutable !

Des inégalités sociales accentuées !

Outre le gâchis, en terme de dépenses publiques, que représente cet état de fait, se pose la question des politiques mises en œuvre concernant l’accès au savoir nager. La fermeture de Beaubreuil, soulevait déjà des questions en terme de politique de la ville, lorsqu’on sait que celle-ci se trouvait dans un quartier plutôt populaire, et qu’elle a concerné les collèges Anatole France, Firmin Roz (REP), Ronsard (REP+), Maupassant ainsi que le LP Saint-Exupéry. Ces établissements accueillent des élèves souvent issus de milieux sociaux modestes et souvent éloignés de la pratique sportive extérieure à l’école, en particulier de la natation. L’apprentissage de la natation, au sens large, doit relever du service public d’éducation. L’école doit être au service de la réduction des inégalités et, à ce titre, ces apprentissages ne doivent pas être renvoyés à la sphère privée.

Face au blocage, mobilisons-nous !

Le SNEP FSU, après avoir mis en place une batterie d’actions constate que rien ne bouge ! Il demande à ce que le budget des EPLE soit abondé et qu’un fléchage soit mis en place (par le conseil départemental pour les collèges et par le conseil régional pour les lycées et LP), à hauteur des besoins, afin que les élèves puissent enfin accéder à cette infrastructure.

Pour porter nos revendications et nous faire entendre, nous vous donnons rendez-vous

le jeudi 31 Août à 17h!

Pour que l’action « Privés de piscine, des centaines d’élèves sur le carreau » soit la plus réussie et visible possible !

Venez avec vos bonnets de bain, maillots, bouées, piscines gonflables, palmes, masques, tubas, pancartes !!

Parce qu’ensemble, on est plus fort ; Parce que nous voulons aller à la piscine, pour nos élèves !!

SOYONS NOMBREUX !!

 

affectation des stagiaires et des TZR

Aujourd’hui mardi 18 juillet, quatre commissaires du SNEP-FSU ont siégé au groupe de travail portant sur l’affectation des stagiaires et des TZR (au passage, nous étions seuls avec l’administration du rectorat et l’IPR, M. Sbaa : pas trace d’une autre organisation syndicale…).

Les concernés dont nous avons les coordonnées ont été appelés dès la fin de l’instance. Pour les autres, vous pouvez nous contacter à:

Dominique.parville@gmail.com pour les stagiaires

corpo-limoges@snepfsu.net ou s3-limoges@snepfsu.net pour les TZR