Les stages proposés par le SNEP en 2017-2018

Mis en avant

Voici les deux stages proposés par le SNEP cette année

  • Stage Agir dans mon établissement et mon Conseil d’Administration, les jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2017. Organisé à Uzerche, deux jours pour tout comprendre (en action, avec simulations de CA !) de la DGH, du budget, des droits syndicaux, mais aussi de PPCR (rdv de carrière, classe exceptionnelle, nouvelle grille indiciaire…)….. et, le jeudi soir, des règles du palet breton, du Molkky, des javelots picards, etc. autour d’un verre d’apéro et avant une petite soirée entre collègues 🙂
  • Stage Egalité / Arts du Cirque, les jeudi 1 et vendredi 2 mars 2018. Organisé à Guéret, interviendront entre autres Edith Maruéjouls, géographe spécialisée dans les questions d’égalité dans les espaces publics, et Sophie Gaillard, professeure d’EPS, artiste, spécialisée en arts du cirque.

Tous les détails de ces stages ici : Stages SNEP-FSU 2017-2018

Si vous comptez venir, n’oubliez la double inscription :

Action Aquapolis

Mis en avant

Une trentaine de collègues et de soutiens étaient présents jeudi 31 août pour soutenir l’action que nous avions lancée pour interpeller le Conseil Départemental 87 et le Conseil  Régional Nouvelle Aquitaine sur les difficultés d’accès des élèves du secondaire au Centre Aquatique Aquapolis, à Limoges.

Nous sommes encore dans l’attente d’une réaction de la part de ces deux instances. Elles ne semblent pas dérangées par le fait qu’elles aient financé (pour plusieurs millions d’euros) des équipements qui ne servent pas au Service Public d’éducation car inabordable financièrement pour les établissements du 2nd degré. La faute à une convention qui ne permet pas de couvrir les transports et les entrées sur les dotations EPS (65 euros la ligne d’eau par créneau, faites le calcul sur les cycles pour toutes les classes !)

« Privés de piscine, des centaines d’élèves sur le carreau »

Malgré les diverses interventions du SNEP FSU (communiqués de presse, demandes d’audience, courriers aux collectivités), le bassin d’Aquapolis reste désespérement …. VIDE !!

La mise en Délégation de Service Public à l’entreprise privée Vert Marine a donné lieu à une quasi impossibilité d’accéder à Aquapolis pour les élèves du second degré. A l’exception de deux établissements qui ont fait l’ « effort » sur leur dotation propre (au détriment d’autre chose), les collectivités compétentes refusent de payer l’accès des collégiens et lycéens à Aquapolis, dont le prix s’élève à …..

Cet état de fait, doublé de la fermeture de la piscine de Beaubreuil (dans la précipitation et sans aucune information préalable), ne permet pas d’enseigner la natation dans de bonnes conditions et met les établissements en concurrence.

Du bon usage de l’argent public !

Pourtant, pour la construction d’Aquapolis, le Conseil Départemental a participé à hauteur de 5 millions d’euros et le Conseil régional (ancien limousin) à hauteur de 5.5 millions d’euros. La collectivité responsable de Limoges Métropole a participé à hauteur de 31.3 millions d’euros. Une absence de convention avec le conseil départemental pour les collèges et avec le conseil régional pour les lycées serait à l’origine de ce dysfonctionnement. Par ailleurs, la convention actuelle qui n’intègre que le 1er degré, ne serait revue qu’en 2021 !

Tout ceci révèle, outre le déficit d’accès pour les scolaires, une gestion de l’argent public pour le pour le moins discutable !

Des inégalités sociales accentuées !

Outre le gâchis, en terme de dépenses publiques, que représente cet état de fait, se pose la question des politiques mises en œuvre concernant l’accès au savoir nager. La fermeture de Beaubreuil, soulevait déjà des questions en terme de politique de la ville, lorsqu’on sait que celle-ci se trouvait dans un quartier plutôt populaire, et qu’elle a concerné les collèges Anatole France, Firmin Roz (REP), Ronsard (REP+), Maupassant ainsi que le LP Saint-Exupéry. Ces établissements accueillent des élèves souvent issus de milieux sociaux modestes et souvent éloignés de la pratique sportive extérieure à l’école, en particulier de la natation. L’apprentissage de la natation, au sens large, doit relever du service public d’éducation. L’école doit être au service de la réduction des inégalités et, à ce titre, ces apprentissages ne doivent pas être renvoyés à la sphère privée.

Face au blocage, mobilisons-nous !

Le SNEP FSU, après avoir mis en place une batterie d’actions constate que rien ne bouge ! Il demande à ce que le budget des EPLE soit abondé et qu’un fléchage soit mis en place (par le conseil départemental pour les collèges et par le conseil régional pour les lycées et LP), à hauteur des besoins, afin que les élèves puissent enfin accéder à cette infrastructure.

Pour porter nos revendications et nous faire entendre, nous vous donnons rendez-vous

le jeudi 31 Août à 17h!

Pour que l’action « Privés de piscine, des centaines d’élèves sur le carreau » soit la plus réussie et visible possible !

Venez avec vos bonnets de bain, maillots, bouées, piscines gonflables, palmes, masques, tubas, pancartes !!

Parce qu’ensemble, on est plus fort ; Parce que nous voulons aller à la piscine, pour nos élèves !!

SOYONS NOMBREUX !!

 

Stages FSU

La fédération à laquelle appartient le SNEP, la FSU, organise des stages de formation syndicale au niveau national. Tout le monde peut y participer. Pour cela, se rapprocher de son secrétaire départemental FSU !

Pour la Corrèze : Jean-Pierre Durth (fsu19@fsu.fr)

Pour la Creuse : Stéphane Picout (fsu23@fsu.fr)

Pour la Haute-Vienne : Nicolas Villacampa (fsu87@fsu.fr)

Voici les stages proposés :

1) REFORME TERRITORIALE

Dates : 8 et 9 mars 2017

Lieux : SNESUP-FSU, 78 rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 PARIS (Métro
Château d’Eau, ou Gare de l’Est)

Description

Les enjeux de la réforme territoriale.

Après trois lois de réforme territoriale et divers « chantiers » de
réformes de simplification de l’État, l’acte de décentralisation,
initialement annoncé comme un grand rendez-vous placé sous le signe de
la démocratie, des libertés locales et de la solidarité entre les
territoires, s’est transformé en une mise en œuvre de réorganisations
territoriales et administratives d’un État sommé de se « moderniser »
dans le cadre d’une priorité essentielle : la réduction de la dépense
publique !

Au-delà du point d’étape indispensable sur la réforme territoriale, ce
stage doit permettre d’identifier les enjeux à courts et moyens termes
pour les services publics, les personnels, les usagères et usagers
directement concerné-e-s par ces reconfigurations. La question de
l’adaptation de notre outil syndical sera également abordée afin de
permettre à la FSU et à ses syndicats nationaux de peser dans les
différentes instances de concertations.

En donnant la parole, lors de tables rondes, à des élu-e-s politiques
impliqué-e-s à différents niveaux, à des militantes et militants
syndicaux, il s’agira de dégager les points de vigilances afin
d’étayer les stagiaires sur des questions concrètes (l’emploi
l’apprentissage, le supérieur…) dans l’objectif de construire les
mobilisations syndicales indispensables en faveur des services publics
et des personnels.

Déroulé du stage :

1ère journée : mercredi 8 mars 2017
• Introduction de cadrage / Conséquences pour les personnels et les
services publics
• Table ronde d’élu-e-s de différents niveaux de collectivités territoriales.
• Focus sur 2 missions de service public : une sur l’éducation et une
hors éducation

2ème journée : jeudi 9 mars 2017
• Enjeux de la fiscalité locale au vu de la réforme.
• Batailles syndicales (table ronde intersyndicale)

2) STAGE INTERSYNDICAL FEMMES

Dates : 16 et 17 mars 2017

Lieu : Bourse du travail de Saint Denis

Description:

Jeudi 16 mars :
• 9h-10 Accueil
• 10h-13h Austérité et perspectives de genre, avec Isabelle Guérin,
socio-économiste, une intervenante d’Attac-genre et deux syndicalistes
belges (FGTB).
•14h30-17h30 Femmes / hommes : des différences naturelles ? avec le
film « Hommes grands, femmes petites », suivi d’un échange avec
Priscille Touraille, socio-anthropologue, puis les interventions
d’Odile Fillod, sociologue, Muriel Salle, historienne, et Cécile
Ottogali, historienne du sport et de l’EPS.
•18h Pot féministe

Vendredi 17 mars :
• 9h Femmes et numérique, avec Isabelle Collet, chercheuse en
sciences de l’éducation, Bibia Pavard, historienne, et Josiane Jouët,
professeure en sciences de l’information et de la communication.
• 13h30-16h30 IVG, une lutte d’actualité, avec des militantes de
Pologne et des Pays-Bas, et le Planning Familial 93.

3) FISCALITE

*Date : 23 mars 2017*

Lieu : SNUIPP-FSU, 12 rue Cabanis, 75014 Paris (Métro Glacière ligne
6, ou RER B Denfert-Rochereau)

Description du stage : en attente

4) QUESTIONS EUROPEENNES

Date : 23 mars 2017
Lieu : SNUIPP-FSU, 12 rue Cabanis, 75014 Paris (Métro Glacière ligne 6, ou RER B Denfert-Rochereau)

Public visé : Tout.e adhérent.e FSU intéressé.e

Description: en attente

5) Formation de délégué.e.s du personnel dans les instances d’action sociale

Dates : 29 et 30 mars

Lieu : FSU, 104 rue Romain Rolland, 93260 Les Lilas – métro Mairie des
Lilas, ligne 11

Formation de délégué.e.s du personnel dans les instances d’action sociale

Public visé : représentant-es FSU du personnel en SRIAS, dans les
instances AS et associations AS ministérielles (pour l’éduc CAAS
(secrétaire CAAS), CDAS) + équipe nationale AS

Description du stage :

Buts
• formation de Délégués du Personnel (DP) FSU dans les instances de l’action sociale
• aide aux CFR et SD pour la prise en charge du dossier AS et la constitution d’un réseau AS régional
• former les représentants FSU de chaque région, de chaque académie et/ou département pour avoir des délégations complètes et efficaces,
appuyer les camarades ayant de nouvelles responsabilités (secrétaire de
CAAS, président (ou candidat) SRIAS, co-ordonnateur académique ou
Régional de l’ AS
préparation de la mise en place des nouvelles instances dans le nouveau cadre régional (période transitoire 2017/2018 , renouvellement présidences SRIAS 2019)

Contenu du stage
• quelles sont les missions de la SRIAS ? du CIAS ? de la CAAS ? de la CDAS ? des diverses instances ?
• mandats de la FSU sur l’action sociale, réseau, échanges
• Interministériel : Quel est le fonctionnement ? Avec un focus sur les différentes Commissions et thématiques : logement, crèche, … quel est le rôle des présidents ? Des représentants du personnel ? Quels sont les interlocuteurs, leurs attributions ? les prestations ? les nouveautés et les perspectives ? Comment faire connaître à la profession l’ASI et la SRIAS, valoriser l’intervention de la FSU ?
• Ministériel : La rénovation de l’AS à l’éducation nationale, les textes de 2013, le rôle du secrétaire, les ASIA , bilan et perspectives… éléments de base budgétaires
• Contexte de l’action sociale : réforme de l’état (territoriale et DDI)