Heures de coordo, DHG et IMP : décryptage et éclaircissements

Article mis à jour le 19 avril

MISE A JOUR : le décret n’est toujours pas paru, mais une circulaire d’explication des modalités a été envoyée aux recteurs / DASEN. Dans celle-ci sont définis :

– 5 taux définis pour les IMP : 312,5€ (1/4 IMP), 625€ (1/2 IMP), 1250€ (1 IMP de base), 2500€ (2 IMP) et 3750€ (3 IMP)

– Les taux sont donnés indicativement pour chaque mission, pour la coordo EPS, il est indiqué : mission mise en place dès lors qu’exercent au moins 3 enseignants d’EPS assurant au moins 50h de service hebdomadaire. aux de 1250€, porté à 2500€ si l’établissement compte plus de 4 enseignants d’EPS (en équivalent temps plein).

– Pour la coordo de district : taux de 1250 à 3750, en fonction de l’activité et de l’importance du district. peut etre partagée entre plusieurs enseignants, mais alors les IMP sont arrêtées dans la limite du taux défini au district.

Pour plus de détails, consulter la Circulaire_IMP d’explication aux recteurs

 

EXPLICATIONS ANTÉRIEURES ET HISTORIQUE :

Pour la rentrée prochaine, la réforme des statuts engendre une profonde modification du fonctionnement auquel nous étions habitués.

En effet, la fameuse «DHG » (Dotation Horaire Globale) n’est plus la seule source de moyens pour financer les missions des enseignants d’un établissement, car à partir de la rentrée prochaine il va falloir aussi jouer avec les Indemnités pour Missions Particulières (IMP) !

Soucis : le décret d’application définissant le cadre et le montant de ces IMP n’a pas encore voté… mais les recteurs et les chefs d’établissement ont déjà leur enveloppe !

Questions / réponses autour de ce flou bien trop artistique à notre goût :

  • Comment cela fonctionnait-il à la rentrée 2014 ? Quels changements pour la rentrée 2015 ?

Lire la suite

Je suis Charlie

10898072_991161810897395_8943774483081336440_n

La FSU dénonce l’attentat abominable commis aujourd’hui contre Charlie Hebdo.

Elle exprime toute sa solidarité avec les victimes et les personnels de Charlie Hebdo.

Elle présente ses condoléances aux familles des victimes.

A l’heure actuelle ce sont douze personnes, journalistes, policiers, qui payent de leur vie le droit à l’expression.

Les démocrates, quelles que soient leurs convictions philosophiques ou religieuses, ne doivent pas laisser notre société s’enfoncer dans la violence et l’obscurantisme. Ils doivent se rassembler autour des valeurs de notre République.

La FSU demande que toute la lumière soit faite sur cet attentat odieux.

C’est bien la tolérance, la liberté, la démocratie, la laïcité et le vivre ensemble qui sont en jeu.

Ce sont ces principes que la FSU appelle à défendre en participant aux rassemblements organisés partout en France.