Accueil SNEP Limoges

Non à la suppression de l'académie de Limoges ! Rassemblement citoyen devant le rectorat de Limoges Mercredi 27 Juin à 17H

Pour refuser :

✓  la suppression de l’Académie de Limoges ;

✓  l’accroissement du pouvoir du Recteur de Bordeaux sur notre académie ;

✓  les suppressions de postes, les mutations fonctionnelles ou géographiques imposées pour les personnels du rectorat et des DSDEN ;

✓  la perspective d’une réorganisation territoriale qui viserait à réduire le nombre de circonscriptions et à nommer un DASEN sur plusieurs départements ;

✓  la régionalisation du recrutement et du mouvement des enseignants du 2d degré ;

✓  l’affaiblissement de l’offre éducative sur notre territoire ;

✓  la fermeture d’écoles, collèges, lycées, lycées professionnels ;

✓  la lente dévitalisation de nos  départements.

Dans un rapport publié le 13 mai, l’Inspection générale de l’éducation nationale fait un bilan de la mise en œuvre des régions académiques créées en 2015, conséquence de la réforme territoriale mise en place la même année. Les rapporteurs affirment qu’il est nécessaire d’aller plus loin. Ce rapport préconise d’arriver à l’horizon 2021 à 13 académies métropolitaines dont la carte se superposerait à celle des 13 nouvelles régions. En ce qui concerne les académies de Limoges, Bordeaux et Poitiers, la fusion est préconisée dès 2020.

Le rôle du Ministère se limiterait à la ventilation des moyens aux académies des grandes régions. Le Recteur unique de Bordeaux aurait toutes les compétences : gestion des personnels, budgets, carte scolaire, carte des formations …

Je signe pour le maintien de l'académie de Limoges.

Fin du paritarisme ???

Dans un projet paru le  23 mai (le lendemain de la manifestation unitaire ! vous avez dit provocation ?), le gouvernement annonce purement et simplement la fin du paritarisme, et donc de supprimer les compétences des représentants du personnel, en prévoyant de ne plus les consulter pour :

  • les projets de mouvement des personnels,
  • l’établissement des listes d’aptitude et des tableaux d’avancement annuels nominatifs,
  • certaines sanctions disciplinaires…

Cela donnerait davantage de marge de manœuvre aux chefs de service et d’établissement. Cette volonté gouvernementale de contourner les élus des personnels est en contradiction avec le statut qui prévoit notamment que les fonctionnaires participent, par l’intermédiaire de leurs représentants, à leur gestion collective et à l’organisation des services publics.

Ces orientations sont en rupture avec le travail réalisé actuellement par les représentant.e.s et les élu.e.s des personnels pour améliorer les conditions de travail, garantir l’égalité de traitement, proposer des améliorations et protéger les
personnels de l’arbitraire de hiérarchies ou des erreurs de l’administration.

Nous refusons ces projets et demandons le respect et l’amélioration de nos droits.

L'EPS et l'école de demain

Le 2ème colloque sur l’EPS en France (après les EPSiliades, en 2010) : un événement à ne pas manquer !

Programme, informations, tarifs, inscription :
tout est en ligne sur le site spécialement dédié :

Les rubriques

loading

SNEP Limoges - 24bis Route de Nexon - 87000 LIMOGES
webmaster@snepfsu-limoges.net
Copyright © 2013 SNEP. Tous droits réservés.