Covid-19 : l’activité du SNEP Limoges continue (4/7)

L'activité du SNEP académique continue, au service de l'intérêt général ! (4/7)

Et le SNEP continue à peser dans le paysage !

Le SNEP académique a sauvé un poste en EPS pour la rentrée 2019 !

Deux postes en EPS étaient prévus à la fermeture pour la rentrée 2020. (sur 46 postes au total, contre 42 ouvertures en tout).

Suppressions prévues :

– 1 poste au collège Léon Blum à Limoges

– 1 poste au collège d’Egletons

Ouverture :

– 1 poste au lycée Renoir à Limoges

Suite à une défense acharnée de ces deux postes de la part du SNEP en CTA, avec le travail des équipes EPS concernées (soutenue par le chef d’établissement pour Blum) et grâce à un vote contre les propositions de la rectrice au premier CTA, le SNEP, avec les collègues, a réussi à faire revenir la rectrice sur sa décision de fermeture du poste de Blum. Le SNEP FSU regrette que la rectrice n’est pas donnée son accord pour revenir sur sa décision pour le poste d’Egletons (une ouverture en complément de service était possible à Meymac) ; mais est, bien entendu très heureux pour la continuité de l’enseignement de l’EPS au collège Blum. Cependant,en contrepartie, la rectrice a annulé une 2ème création de poste en SVT à d’Arsonval à Brive.. La rectrice fait des calculs très surprenants et inédits (depuis l’an passé) où elle souhaite absolument conserver le ratio de -4 postes, pour coller aux -4 ETP. Le SNEP avec la FSU est intervenu fermement pour remettre en question cette modalité de calcul où un mélange entre les postes et les emplois est à l’œuvre ! Aucune explication sur le fond ne nous a été donnée !

Protocoles EPS en lycée : Le SNEP académique poursuit, avec les collègues, la construction du rapport de force pour être entendu sur les problèmes liés à la réforme du lycée !

Grâce à ses interventions et à la mobilisation de la profession, le SNEP FSU a obtenu un premier recul de l’inspection avec le report de la date de retour pour la remontée des protocoles !

Lors d’une audience avec l’IPR, le 22 Novembre 2019, (dont nous avons déjà rendu compte dans le dernier bulletin), le SNEP a rappelé à notre IPR un certain nombre de problèmes liés à la réforme du lycée et du bac (problème de l’équité entre les élèves, répartition des points, perte de terrain de la motricité, etc).

Le SNEP demande un retour à des référentiels nationaux, ou académiques à minima, par défaut.

Lors de cette audience, nous l’avons également informé de l’appel su SNEP à ne pas faire remonter les protocoles demandés par l’institution (une fois le bac 2020 terminé). En effet, les équipes ont été mises dans l’urgence, ce qui génère souffrances et tensions liées à une perte de sens du métier… Les référentiels nationaux actuels, devraient ensuite être la base de la proposition à rendre par les équipes en l’absence d’avancée satisfaisante sur la circulaire.

Au moment de l’audience, l’IPR avait dit qu’il ne pouvait pas reporter la date des retours étant donné que le calendrier était fixé par le ministère. (Ce qui n’est pas exact, et dans un certain nombre d’académies, les remontées ne sont pas demandées avant la rentrée prochaine).

Il y a quelques semaines, nous avons réalisé un sondage auprès de nos collègues de lycée. Le lendemain de la diffusion du sondage à toute la profession, l’IPR a envoyé un courrier à tous les collègues, annonçant le report de la date des remontées à faire.

Ensemble, continuions la pression : Ne faisons pas remonter les référentiels aux dates butoirs imposées par l’inspection mais attendons a minima la rentrée de Septembre !

Selon notre enquête (retour au 27 Mars), 14 lycées sur 22 avaient répondu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

loading

SNEP Limoges - 24bis Route de Nexon - 87000 LIMOGES
webmaster@snepfsu-limoges.net
Copyright © 2013 SNEP. Tous droits réservés.